Martin Fayulu dépose sa candidature

Martin Fayulu dépose sa candidature

Actualite Politique

Ce mercredi 4 octobre 2023, Martin Fayulu, le leader de l’ECIDÉ (Engagement pour la Citoyenneté et le Développement), a officiellement déposé sa candidature pour les élections présidentielles à venir. L’événement a eu lieu au siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) situé dans la commune de la Gombe à Kinshasa.
Après avoir déposé sa candidature, Fayulu a pris un moment pour s’adresser aux médias. Il a partagé qu’il avait eu une discussion avec le président de la CENI concernant la nécessité de garantir la transparence dans le processus électoral. Il a également suggéré la mise en place d’un cadre de concertation entre la CENI et les candidats à la présidence pour établir des règles claires pour le vote.
Martin Fayulu a affirmé son engagement à continuer de lutter pour la “transparence et la vérité des urnes”. “Nous ne permettrons pas que le président de la CENI répète ce que Corneille Nangaa a fait. Nous ne laisserons personne voler la victoire du peuple”, a-t-il déclaré.
Concernant les candidats députés nationaux et provinciaux de l’ECIDÉ et de la coalition Lamuka qui n’ont pas encore déposé leurs candidatures, Devos Kitoko, le secrétaire général du parti, a indiqué que des discussions étaient en cours avec la CENI pour trouver une solution. “Si la CENI refuse d’accéder à notre demande, nous participerons aux élections.

Le président de l’ECIDE a recommandé que les résultats de la présidentielle à venir soient proclamés bureau de vote par bureau de vote pour éviter, selon lui, que les électeurs fictifs puissent transférer les résultats dans le serveur de la CENI.
Il croit que ses désidératas seront pris en compte pour avoir réveillé la population congolaise qui va faire la surveillance citoyenne.
« Le jour du vote, les gens vont rester dans les bureaux de vote jusqu’à la proclamation des résultats pour voir si cette proclamation reflète réellement la réalité ».
Martin Fayulu a par ailleurs estimé qu’il n’est pas tard que la CENI récupère ses candidats ayant raté de s’inscrire aux législatives car le processus continue.
Josué Mutanava à Goma

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *