Le député Édouard Mwangachuchu condamné à la peine capitale

Le député Édouard Mwangachuchu condamné à la peine capitale et à une amende de 100 millions USD par la Haute Cour militaire

Actualite Justice

La sentence vient de tomber, le député national élu du territoire de Masisi et propriétaire de la Société Minière de Bisunzu (SMB) vient d’être condamné à la peine capitale ce vendredi 6 octobre par la haute cour militaire de la République démocratique du Congo.

Initialement prévu pour le 22 septembre, le prononcé du verdict avait été reporté sans date précise, ce qui avait suscité des critiques. Maître Thomas Gamakolo, avocat de M. Mwangachuchu, avait dénoncé les conditions de détention de son client, affirmant qu’il était gravement malade et que l’accès à un cardiologue lui était refusé malgré des preuves médicales de sa cardiopathie.

Outre la peine de mort qui sera transformée à la prison à vie, Mwangachuchu doit aussi payer une amende de 100.000.000 USD (cent millions de dollars américains) (payable en franc congolais) en guise de dommage et intérêt, à versés à la République Démocratique du Congo qui avait demandé dans son réquisitoire la somme de 10 milliards de dollars.

Le camp de l’accusé a toujours clamé que ce procès était basé sur une préméditation. Et ce vendredi, Édouard Mwangachuchu ne s’est pas présenté physiquement. 

Dans son arrêt, la Haute  cour militaire n’a pas ordonné la déchéance de son mandat de député national, la compétence étant réservée à la Cour constitutionnelle.
Un autre prévenu, Robert Mushamalirwa est, quant à lui, acquitté.

En rappel, le député national Édouard Mwangachuchu et son co-prévenu Robert Mushamalirwa étaient poursuivis par la Haute Cour militaire pour trahison, participation à un mouvement insurrectionnel, espionnage et détention illégale d’armes de guerre.

Josué Mutanava

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *