M23 massacre encore la population à Rutshuru

le M23 massacre encore la population à Rutshuru

Actualite Guerre

Au moins sept (7) ont été tuées par les terroristes du M23 soutenus par l’armée rwandaise, la nuit du lundi à ce mardi 10 octobre 2023 dans le groupement Kisigari en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.
D’après les forces armées de la République démocratique du Congo, les victimes ont été exécutées sous prétexte de collaborer avec les groupes d’autodéfense communément appelés Wazalendo.
Dans un communiqué rendu public et dont une copie est parvenue à notre Rédaction ce mardi, les FARDC font savoir que parmi les victimes figurent des notables et des chefs des villages. 
« Les forces armées de la République démocratique du Congo informent l’opinion nationale et internationale que, comme à Kishishe, les terroristes du M23/RDF viennent de commettre un massacre sur les populations Rdcongolaises dans la nuit du lundi à ce mardi 10 octobre sous prétexte que ces dernières collaborent avec les Wazalendo dits patriotes. D’après le renseignement en notre possession, cet énième massacre a eu lieu dans la zone sous contrôle des terroristes du M23/RDF et a ciblé sept compatriotes dont les notables et chefs des villages » a-t-on lu dans ledit communiqué.

Des scènes de panique à peine voilées seraient observées dans la cité de Kiwanja en territoire de Rutshuru ce mardi 10 octobre dans la soirée, un climat malsain mais non tendu, après la tuerie de la nuit dernière.

Un habitant sur place parle d’un renforcement en effectif de la part des rebelles qui transporteraient des armes comme s’ils se préparaient à une guerre imminente.

À la source d’ajouter que certaines personnes collaborant avec le M23 dans cette partie du pays affichent une forme de peur, qui se justifierait par l’avancée des combats vers cette partie occupée, et de suite des tueries la veille.
Une dizaine de groupes armés sont impliqués, depuis le 1er octobre dernier, dans la résurgence des affrontements contre la rébellion du M23. Ils sont dans les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi.
Dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 octobre, 7 cadres de base de certains villages dans le territoire de Rutshuru ont été tués par leurs anciens collaborateurs.

Des sources sur place ont indiqué que ces derniers étaient accusés de collaboration avec les éléments Wazalendo.
Les rebelles du M23 les auraient tués en guise d’exemple dans l’objectif d’assoir la peur dans ceux qui voudraient collaborer avec d’autres forces dit-on.

Depuis jeudi dernier, des affrontements opposent les groupes d’auto-défense, communément appelés “Wazalendo”, aux rebelles du M23 dans le territoire de Masisi. Samedi, les rebelles du M23 ont réoccupé la cité stratégique de Kitshanga, après que cette dernière soit brièvement tombée sous le contrôle des “Wazalendo”. Lundi, les “Wazalendo” ont repris Kitshanga sans combat, les rebelles du M23 se retirant de la cité pour renforcer leurs positions dans la chefferie de Bwito et une partie de Bwisha (territoire de Rutshuru).

Josué Mutanava à Goma

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *