Délabrement de la route Sake-Masisi-Walikale

le député provincial Alexis Bahunga saisi le gouverneur militaire du Nord-Kivu

Actualite Politique

Le député provincial, Alexis Bahunga invite le gouverneur militaire du Nord-Kivu à trouver une solution au problème de délabrement avancé de la route Sake Masisi.
Celui-ci l’a dit dans une correspondance dont la copie est parvenue à à rédaction de LeResultat.Cd ce vendredi 17 novembre 2023.

“Actuellement les véhicules ont du mal à attendre Masisi-centre faute de plusieurs bourbiers sur cette route” peut-on lire dans cette lettre adressée au gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Cet élu de Masisi exige aussi le remplacement de la société Premidis désigné comme attributaire sur ce tronçon de 100 km.

Alexis Bahunga déplore le manque de professionnalisme et des moyens de la part de cette société dans l’exécution des travaux.

“Au regard du constat paranoïaque et cauchemardesque que se dégage sur cette route faute d’entretien malgré la perception du péage route par la société Premidis Construction et du rôle que vous êtes appelé à jouer en faveur de la population du Nord-Kivu , je vous demande de bien vouloir possiblement (1) procéder urgemment à l’évaluation des travaux d’entretien du tronçon routier Sake-Masisi- Kashebere par une équipe mixte y compris quelques élus de Masisi. (2) sursoir ou résilier carrément le contrat avec la société Premidis Construction pour manque des capacités techniques et financières (3) Y déployer une société ayant les capacités techniques et financières nécessaires prouvés.” a-t-il souligné.

Certains usagers de ce tronçon routier qui conduisent vers la cité de Sake pour Masisi-Centre font face à un calvaire qui ne dit pas son nom depuis plusieurs années. En conséquence, les habitants de cette partie de la province du Nord-Kivu sont frappés par une crise économique, révèle notre source.
«Nous avons beaucoup de produits champêtres qui devraient quitter le territoire de Walikale, pour les grands centres de consommation. Mais cela ne se fait pas, parce que la route est dans un état d’impraticabilité. Ce sont des routes d’intérêt provincial oui, mais qui ont beaucoup de nécessité. Il y a aussi une route d’intérêt national quittant Masisi pour le territoire de Masisi, mais le Gouvernement national n’en tient même pas compte, comme si cette route est praticable», se désole-t-il.

Josué Mutanava

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *