Le député Jean-Paul Lumbulumbu désapprouve

Le député Jean-Paul Lumbulumbu désapprouve les frais de participation à l’Exetat édition 2024, fixés à 130 mille CDF, dans le contexte de la guerre au Nord-Kivu

Actualite Politique

C’est dans un arrêté signé en date du 12 février dernier que le gouvernement provincial a annoncé les frais que chaque finaliste doit payer pour participer aux examens d’État édition 2024 au Nord-Kivu.

Dans cet arrêté signé par le gouverneur militaire du Nord-Kivu,130.000 Fc est la somme à payer par chaque finaliste pour valider son billet de participation à ces épreuves.
C’est dans un point de presse tenu ce Lundi 19 Février 2023 au gouvernorat du Nord-Kivu que cet arrêté a été certifié par Madame Prisca Luanda, chargée de la question éducative en province.

Devant la presse locale, Prisca Luanda a relayé ce qui est contenu dans l’arrêté du gouverneur en signalant que les frais à payer restent de 130.000 Francs congolais.
Mais cette question laisse sans mot certains habitants de la ville de Goma qui pensent que le gouvernement provincial ne devrait pas hausser le prix vu la situation socio-économique actuelle de la population.

Pour M.e Jean-Paul Lumbulumbu, député provincial, rien n’explique cette hausse. Il exige que le prix soit réduit à la baisse.
« l’année passée, on avait payé 90.000 Fc. Nous ne comprenons pas pourquoi le gouverneur peut augmenter 40.000 Fc sur ces frais. Nous demandons au gouverneur de revoir son arrêté », a-t-il dit.
Pour Jean-Paul Lumbulumbu, la province est sinistrée et qu’il faudrait que le gouvernement central s’organise pour prendre en charge les frais de participation aux examens d’État en faveur de tous les élèves du Nord-Kivu.
« 130.000 FC comme frais de participation aux Examens d’Etat dans une province victime de la guerre. Des parents déplaces de guerre, des élèves traumatisés. En compassion aux parents du NK, je demande l’annulation des frais de participation pour cette édition. Nous demandons au Gouverneur militaire du Nord Kivu de tenir compte du fait que la guerre a affecté les capacités financières des parents et d’élèves, surtout pendant cette période, et donc d’annuler les 130.000 FC de frais de participation aux Examens d’État pour l’édition.», propose-t-il sur son compte twitter.

Pour rappel, les finalistes aux examens d’Etat édition 2023 n’ont payé que 90.000 Fc pour prendre part à ces épreuves.

Le gouvernement central devrait s’atteler sur cette question qui crée déjà un tôlé, afin de permettre aux finalistes de bien préparer leurs examens.

Josué Mutanava

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *