RDC: Le chef de division de la jeunesse au NK, lance un SOS à l’endroit des autorités gouvernementales, Organisations Humanitaires, associations des jeunes et acteurs du secteur privé, de prendre l’assistance aux déplacés de guerre comme étant urgence.

Actualite Guerre Justice Mode de vie

RDC: Le chef de division de la jeunesse au NK, lance un SOS à l’endroit des autorités gouvernementales, Organisations Humanitaires, associations des jeunes et acteurs du secteur privé, de prendre l’assistance aux déplacés de guerre comme étant urgence.

Quelques jours après le passage du chef de site des déplacés (ACCOGENOKI) à la division provinciale de la jeunesse, afin de présenter au chef de division de la jeunesse au NK la situation précaire que font face ses semblables, monsieur Guy KIBIRA accompagné de son équipe, sont descendus sur le lieu afin de palper la réalité.

Le constant est amère! les déplacés de guerre crèvent dans plusieurs camps aux alentours de Goma, certaines gens, (en majorité les jeunes), sont exposés aux EAS. Les déplacés vivent dans une situation de famine exagérée, voilà ce qui explique la présence de plusieurs enfants souffrants de la malnutrition aiguë sévère.

Aux côtés de cela, le chef de division note, la dégradation des infrastructures, faiblesse des outils ayant trait à l’hygiène, manque d’eau potable… Face à cela, ce patron de la jeunesse au NK, lance un SOS à toutes les personnes de bonne volonté, très particulièrement les organisations humanitaires de pouvoir accompagner le gouvernement dans la prise en charge de ces premieres victimes de cette guerre nous imposée par le Rwanda.

Vous allez noter que, ce site D’ACCOGENOKI compte 35% des jeunes, 45% des enfants et 20% dans la tranche d’âge adulte et vieillards.

<>, voilà pourquoi monsieur Guy KIBIRA a promis repasser pour cette fois-ci remettre son assistance au près de ces déplacés cantonnés dans ce site situé auprès de l’hôtel Karibu au quartier Kyeshero. Monsieur Guy KIBIRA NDOOLE a également promis de plaider au près de ses partenaires pour que ce site soit également assisté comme tant d’autres, comme il semble être oublié depuis sa création, car suite à cette situation plusieurs jeunes y sont exposés à l’exploitation et abus sexuels mais également à des maladies sexuellement transmissibles.

FAUSTIN DUNIA CHANÇARD

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *