Goma : Arrêtés par la Police, 76 présumés criminels présentés ce jeudi

Actualite Violence

Goma : Arrêtés par la Police, 76 présumés criminels présentés ce jeudi

76 présumés criminels ont été présentés au maire policier de Goma par la police nationale congolaise section de lutte contre la criminalité et les stupéfiants, ce jeudi 28 mars 2024.

Ces présumés bandits parmi lesquels 28 femmes, 2 militaires, 2 éléments faux Wazalendo, 4 sujets rwandais, 2 kidnappeurs ainsi que leurs voitures et deux motos, sont tombés dans le filet de la police au cours des opérations de bouclage menées le 28 mars dans les quartiers Katoy, Ndosho et Mapendo, a révélé le commissaire adjoint Tshiatembwe kwete Charles, chef Est de cet escadron de la police au Nord-Kivu.

Par ailleurs, parmi les biens saisis lors de cette opération figure deux motos, présentées également à la presse.
Par la même occasion, les services de sécurité ont aussi présenté deux présumés kidnappeurs d’une jeune fille prénommée Malkia Joyce âgée de 9 ans, avec une voiture taxi dont ils se servent lors de leurs différentes opérations.

Saluant les efforts des uns et des autres pour avoir permis la réussite des opérations, la police en avant-plan, le commissaire supérieur principal Kapend Kamand Faustin a rassuré sa population que le conseil urbain de sécurité et tous ses collaborateurs sont toujours à pied d’œuvre dans une « dynamique permanente de sécurisation de la population et de ses biens » : « Nous n’allons pas nous fatiguer. Notre population doit faire confiance à nos forces de l’ordre et de sécurité », a-t-il déclaré, réitérant son appel à la justice pour un traitement méticuleux de ces cas de criminalité et surtout de récidivisme.

Le commissaire supérieur principal Kapend Kamand Faustin a également invité la population « à fournir des renseignements fiables pour une sécurité globale et participative et une pacification totale de la ville de Goma. »

Le maire de la ville le commissaire le commissaire supérieur principal Faustin Kamand Kapend qui plaide notamment pour le « transfert des récidivistes » appel tout de même la population à une franche collaboration avec les services de sécurité.

L’insécurité a refait surface dans la partie ouest de Goma depuis le début de l’année 2024 avec plusieurs cas de cambriolage des maisons d’habitation dans les quartiers Majengo, Mugunga et Ndosho.

Josué Mutanava

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *