Ituri : 4 morts dans une attaque des rebelles ADF/MTM à Ndimo

Actualite Mort Violence

Ituri : 4 morts dans une attaque des rebelles ADF/MTM à Ndimo

Quatre personnes dont trois civils et un militaire ont été tuées dans une nouvelle attaque attribuée aux combattants ADF, qui a visé une structure sanitaire dans le village de Ndimo, localisé dans la chefferie des Walese Vonkutu, en territoire d’Irumu.

Trois autres personnes ont été grièvement blessées dont deux nourrissons.
Selon les témoins, l’attaque est intervenue à 19 heures locales. Les assaillants ont ciblé le poste sanitaire de Ndimo.

Lors de l’attaque, les rebelles ont aussi pillé des médicaments et incendié deux maisons.

Parmi les civils tués, figure l’infirmier du centre de santé de Ndimo qui assurait la garde.
La même source parle de cinq autres personnes grièvement blessées parmi lesquelles un enfant de six ans dont la mère fait partie des personnes tuées.

Des médicaments, des vivres et autres risquent déjà de voir leur prix hausser vu que cette zone n’est qu’apprivisionnée par Bunia et environs.

C’est la énième attaque attribuée aux rebelles ougandais ADF enregistrée dans le territoire d’Irumu, après celle qui avait fait deux morts dans le village de Sasa en février dernier, cela, en dépit des opérations conjointes menées dans la zone par les militaires et l’armée ougandaise UPDF.

La route Kilo-Bambou-Mungbwalu redevient petit à petit un triangle de la mort, après presqu’une année d’accalmie y observée. Deux autres civils ont été fusillées ce vendredi 29 mars 2024 entre les localités Abombi et Matete, en secteur de Banyali Kilo dans le territoire de Djugu, un secteur qui, d’après ses ressortissants, est en grande partie contrôlé par les miliciens CODECO.

Avant de se retirer, ces rebelles ont pris en otage six personnes dont trois femmes et deux enfants. Ce vendredi matin, une unité de combat de la force conjointe FARDC-UPDF était à la poursuite de ces rebelles dans leur retranchement dans la forêt de Monge à l’ouest de Ndimo.

Josué Mutanava

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *