les élèves finalistes du Nord-Kivu exemptés des frais de participation, Jean-Paul Lumbulumbu satisfait de son plaidoyer

Actualite Mode de vie

Tous les candidats finalistes peuvent être rassurés qu’ils vont participer à l’Examen d’Etat édition 2023- 2024 sans rien payer. L’assurance a été communiquée ce jeudi 25 avril 2024 par madame Prisca Luanda Kamala, conseillère du gouverneur militaire du Nord-Kivu , la conseillère ayant dans ses attributions l’éducation. Se confiant à la presse, madame Prisca Luanda Kamala réitère que cette exemption est du Gouvernement congolais.
« Aujourd’hui, la promesse est devenue une réalité. Le Gouvernement a payé et les fonds sont déjà décaissés. Nous remercions beaucoup le Gouvernement central. Les finalistes peuvent être rassurés qu’ils vont participer aux Examens d’Etat sans payer aucun franc, à cet exercice 2024. Certes que cette action du Gouvernement, c’est en guise de solidarité suite à la guerre qui nous est imposée mais, la population attend le retour de la paix.

S’il y a a la paix, chacun pourra vaquer à ses activités afin de couvrir les charges quotidiennes. Nous allons nous battre pour qu’il y ait cette paix au Nord-Kivu, en Ituri et partout en RDC. Nous sommes prêts à défendre les intérêts des électeurs qui nous ont envoyés ici à  Kinshasa », amorce l’ex ministre provincial.

Maître Jean-Paul Lumbulumbu profitant de cette occasion pour remercier le gouvernement congolais pour ce geste, celui-ci reconnaît que la lutte va continuer pour le retour de la paix. Dans cette logique, il pense que la population doit compter sur ses  élus. Ce représentant du peuple remercie tous ceux qui ont concouru en termes de plaidoyer  pour que le Gouvernement passe à l’action.

« Je remercie tout le monde qui s’est déployé, qui s’est engagé pour que cette démarche puisse aboutir : les députés, le Gouvernement provincial, les inspecteurs, les enseignants, les élèves, les parents, tout le monde qui a prié pour que cette cause puisse atteindre une issue favorable. Toute la gratitude de la population du Nord Kivu au Gouvernement central et provincial pour l’annulation des frais de participation aux examens d’État. Nous avons été le premier à porté ce plaidoyer, puis appuyé par nos élus, c’est le peuple qui a gagné », peut-on lire sur le compte X de l’ex vice président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu.

Pour ce faire, maître Jean-Paul Lumbulumbu invite les autorités scolaires qui avaient déjà perçu même un seul franc congolais au compte des frais de participation à rembourser cet argent. « En défaut de quoi, les Chefs d’Etablissements coupables verront la justice être mise en contribution à leur endroit », conclut Jean-Paul Lumbulumbu.

Au mois d’août 2023, Jean-Paul Lumbulumbu avait exigé aux autorités éducationnelles de reprendre avec la correction des résultats de l’examen d’Etat 2023 de la province educationelle Nord-Kivu 1.
Quelques jours plus tard plusieurs écoles du Nord-Kivu qui avaient enregistré des néants se réjouissant du retournement de la situation.

« Je partage un sentiment de totale satisfaction non seulement avec les parents d’élèves et les élèves finalistes eux même dont nombreux viennent d’avoir leurs diplômes d’Etat, mais également un sentiment de félicitation à tous les enseignants, parce qu’en réalité le plaidoyer que nous avons effectué demandant la reprise de la correction de l’examen d’Etat vient de porter les fruits. Ces fruits sont tels que, voilà nos petits frères et petites sœurs qui avaient déjà repris le chemin de l’école viennent de comprendre qu’ils doivent aller faire désormais l’université… » avait écrit le député honoraire sur son compte X

Initialement fixés à 130 000 FC par l’autorité provinciale, de commun accord avec les membres du Comité provincial de l’éducation au sein duquel les parents d’élèves, les enseignants ainsi que les acteurs de la société civile sont représentés, ces frais ont été contestés par nombreux parents d’élèves, appuyés par les acteurs politiques et de la société civile.

L’autorité provinciale les a, par la suite, réduits à 100 000 FC pour les élèves finalistes non déplacés et a exonéré les élèves finalistes déplacés. La question a continué à susciter des remous au sein des parents d’élèves finalistes sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu, qui se disent également affectés par la guerre. Des manifestations d’élèves et même des inspecteurs ont été enregistrés dans la partie Nord de la province pour dénoncer le paiement de ces frais par les parents.

Josué Mutanava

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *