Goma: Une bombe larguée par le M23 fait 8 morts et plusieurs blessés dans un camp des déplacés

Guerre

Une violente explosion vient de secouer la ville de Goma ce vendredi 3 mai 2024, frappant le Camp de Lushagala situé dans le Quartier Mugunga. Le bilan provisoire fait état de plusieurs morts et blessés, notamment par éclats de bombes, parmi lesquels des femmes et des enfants. Des témoins ont rapporté que deux bombes sont tombées en l’espace de cinq minutes, semant la terreur parmi la population locale.

Les sources locales parlent de projectile d’obus en provenance de la ligne de front près de Sake (territoire de Masisi) où des combats opposent la rébellion du M23 et les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Dans un climat déjà marqué par l’insécurité, ces incidents viennent ajouter de la tension à la situation à Goma. Les affrontements récents dans les collines avoisinantes, ainsi que la prise de la cité minière de Rubaya par les rebelles du M23, ont exacerbé les craintes au sein de la population. Les Forces Armées de la République démocratique du Congo et les rebelles du M23 n’ont pas encore réagi à l’explosion, alimentant les spéculations quant à l’origine de ces attaques.

Cet incident a suscité la colère des déplacés qui ont passé plusieurs mois dans ce site, depuis leur arrivée en provenance de l’axe Sake-Shasha-Minova, et qui survivent sans assistance. 
La route Goma-Sake a immédiatement été barricadée par des déplacés en colère.
Quelques éléments des forces de l’ordre sont intervenus avec des tirs de sommation pour tenter de dégager la route. 
La tension est restée vive toute la matinée dans la zone. 

Josué Mutanava

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *