RDC : Tentative de coup d’État déjouée ce dimanche à Kinshasa

Actualite

Le palais de la Nation a été le théâtre d’une attaque armée menée ce dimanche 19 mai 2024 par un certain Christian Malanga, un membre de la diaspora congolaise qui résidait aux États-Unis, à la tête d’une dizaine d’autres assaillants.

Ces derniers, qui se revendiquent d’un groupe baptisé « New Zaïre », ont affirmé dans une vidéo diffusée en direct lors de leur assaut, « vouloir en finir avec le régime de Félix Tshisekedi. »
Ils ont vite été maitrisés par les FARDC : « Les assaillants ont été mis hors d’état de nuire. La population est appelée à vaquer librement à ses occupations », a déclaré à la Télévision nationale le Porte-parole de l’armée congolaise, le Général Sylvain Ekenge indiquant que d’autres détails suivront dans la journée.

Une vidéo en direct, diffusée sur la page Facebook de l’activiste de la diaspora Christian Malanga, montre des hommes armés à l’intérieur du Palais de la Nation. Vêtus de treillis et arborant des effigies et des drapeaux du Zaïre, ces hommes parlent en anglais, en lingala et en français. Ils affirment être des membres de la diaspora et avoir amené leurs enfants avec eux.

Le chef de bande Christian Malanga a été tué lors de cet assaut alors que son fils de 22 ans ainsi qu’un sujet américain ont été arrêtés avec une dizaine d’autres assaillants, rapportent des sources concordantes.

Les autorités des deux pays travaillent conjointement pour enquêter sur cet incident et garantir la sécurité des citoyens. Les événements de ce matin soulignent la tension dans la région et la nécessité d’une coopération accrue pour maintenir la stabilité.

Ce matin, des tirs ont retenti aux alentours de la résidence de Vital Kamerhe, député national et candidat à la présidence de l’Assemblée nationale. Trois personnes, dont deux policiers, ont été tuées.

Josué Mutanava

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *